Défis Communs

À quel moment les jeunes devraient-ils commencer à se fréquenter?

par Ray Guarendi

En tant que psychologue familial, je me fais souvent interroger par des parents qui veulent savoir à quel moment les jeunes devraient-ils commencer à fréquenter des jeunes de l’autre sexe? Ces parents s’empressent d’ajouter « Tous ses amis le font. »

Je réponds immédiatement: quand ils seront mariés et seulement avec leur conjoint.

Trêve de plaisanterie, l’âge des sorties entre jeunes de sexe différent dépend de nombreux facteurs et varie d’un enfant à l’autre, et ce, même au sein de la même famille. Il y a cependant quelques observations générales que je retiens de ma propre expérience.

1. La plupart des jeunes commencent trop tôt;

2. Ne jamais tenir compte de « l’âge moyen » du voisinage lorsque vous prenez votre décision;

3. Débuter lentement et sous supervision;

4. Dans le doute, attendre;

5. Il ne sert à rien de commencer prématurément à fréquenter une personne de l’autre sexe, que ce soit au téléphone, ou à l’occasion de danses, de fêtes ou de jeux dont les jeunes raffolent.

Cela dit, la vie nous enseigne simplement qu’en agissant différemment que la majorité, on est mal compris par la plupart.

Supposons que vous ayez décidé de commencer à discuter de sorties avec les garçons lorsque votre fille aura 16 ans. Dans les années 1980, vous auriez été contestés par vos enfants. Les parents sont habitués d’être mis au défi par leurs enfants, en particulier lorsqu’il s’agit de l’âge où il convient de se permettre telle ou telle ligne de conduite.

Ce qui est différent de nos jours, c’est que vous serez probablement interrogés par vos propres pairs, c'est-à-dire que ce sont les parents des amis de vos enfants qui vous remettront en question.

Ils vous lanceront: « Les temps ont changé. Ce n’est plus comme lorsque vous et moi grandissions. Les enfants évoluent beaucoup plus rapidement de nos jours. Au surplus, vous ne pouvez pas les protéger toute leur vie. Vous ne pouvez pas les enfermer dans des bulles. Ils doivent apprendre à vivre leur vie. Si vos enfants sont trop différents, ils auront l’impression d’être des rejets qui font bande à part. Ils vous en voudront alors et deviendront rebelles. »

Permettez-moi de partager une règle avec vous. Un sondage récent indique que si un enfant vit sa première sortie avec une personne de l’autre sexe entre 11 et 13 ans, On évalue à 90 pour cent la probabilité qu’il ou elle soit sexuellement actif ou active durant sa dernière année d’études au niveau secondaire.

Effectuer cette première sortie à 14 ans ramène cette probabilité à 50 pour cent. Si cette première sortie se produit à 16 ans, la probabilité diminue à 20 pour cent.

Quelle probabilité préférez-vous? Quelle probabilité choisissent la plupart de nos contemporains?

Voir des facteurs-clés à considérer avant d’accorder à votre enfant la permission de sortir en toute liberté:

• Maturité morale;

• Capacité de penser par lui-même;

• Comportement antérieur dans un entourage autre que familial;

• Force de volonté;

• Jugement social;

• Choix d’ami(e)s;

• Autonome quand il s’agit de ses études;

• Respect de l’autorité.

Je suppose que si je dressais une liste assez longue, mes enfants ne pourraient sortir avant de quitter le foyer.

Une fois que vous serez confiants à l’effet que votre fils ou votre fille satisfait ces critères, assoyez-vous avec lui ou avec elle, manifestez-lui à quel point vous admirez où il (elle) est rendu(e) dans sa croissance et l’orientation qu’il ou elle semble vouloir prendre. Annoncez-lui ensuite la nouvelle: « Encore trois ans et tu pourras sortir. »

Uniquement pour plaisanter, bien entendu…

Ray Guarendi est psychologue familial et l’auteur de Discipline That Lasts a Lifetime (Servant Books, 2003) et You’re a Better Parent Than You Think (Fireside, 1984).