Une spiritualité adaptée aux pères

Des hommes en mission

par Joseph McInerney

L’esprit de la paternité, c’est l’épanouissement pour vous-même et vos enfants. Supposons que vous auriez le choix entre la voiture de vos rêves avec toutes les options, un chalet sur le bord d’un lac ou une vie de dur labeur quotidien en compagnie de personnes que vous aimez vraiment et qui vous aiment aussi véritablement.

Quelle situation choisiriez-vous? Pensez-y sérieusement.

La réponse se trouve dans la situation qui vous rendrait véritablement heureux. Si vous préférez le bonheur et l’épanouissement au confort matériel, de quel côté faut-il se tourner pour découvrir la vérité devant un tel dilemme?

Bien qu’il existe un nombre limité d’objets matériels qu’on puisse accumuler ou de voitures que votre entrée de cour puisse contenir, il n’y a pas de limites à la quantité de bonheur que peut accueillir ou partager le cœur humain. Il en est de même pour l’amour.

Tout compte fait, le cœur humain s’étend jusqu’à l’infini et à l’éternel amour de Dieu.

Le Concile Vatican II proclame que nous devrions nous tourner vers Jésus-Christ pour trouver le sens de l’épanouissement humain. « Le Christ, dans la révélation même du mystère du Père et de son amour, manifeste pleinement l'homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation » (Gaudium et Spes 22).

Le père chrétien doit tourner son regard vers l’Homme-Dieu, Jésus-Christ, pour découvrir le sens de la vie humaine et du bonheur. Nous tournant vers le Christ, nous observons un concept du bonheur très différent de celui que prône notre culture de consommation.

Mission et rédemption

Le rôle du Christ sur la terre peut prendre la forme d’une mission. Dieu le Père envoie son Fils Unique dans le monde pour le réconcilier à Lui. Dit autrement, la mission de Jésus consiste à veiller au Salut de l’âme de chaque personne à chaque époque. Rien de moins.

Le Christ accomplit cette mission grâce à ces rôles de prêtre, de prophète et de roi. D’abord, comme prêtre parfait, le Christ s’offre en tant que sacrifice parfait pour le salut de l’humanité entière. Ensuite, comme prophète, il porte au monde le message de Dieu à propos de la réconciliation, enseignant l’Amour et la Miséricorde divines. Enfin, en tant que Roi, il règne sur l’univers et exerce son autorité par le service et l’humilité.

À l’instar de la mission du Christ, celle du père moderne consiste à assurer le salut des âmes. La différence entre les deux repose sur le fait que la mission du Christ est universelle. Elle porte donc sur le salut de l’humanité toute entière, tandis que la responsabilité du père de famille se concentre d’abord sur le Salut de sa propre famille. Malgré cette différence d’envergure, le père de famille dispose des mêmes méthodes que le Christ pour accomplir cette mission de salut.

Grâce à sa participation à la grâce du Christ par l’entremise des sacrements du baptême et du mariage, tout père partage la grâce issue de la mort et de la résurrection du Christ avec ses enfants. Du fait qu’il accompagne ses enfants à travers les sacrements et leur apporte une participation directe à la grâce du Christ, il est également prêtre.

En tant que porteur du message de Dieu, tout père est également prophète pour ses enfants, et ce, en raison du fait qu’il remplit son obligation de leur enseigner la foi catholique.

Enfin – en tant que chef spirituel de sa famille – il exerce la fonction de « roi » tout comme le Christ. Cette autorité est toujours exercée dans un sens chrétien plutôt qu’à la manière du monde. En effet, l’obligation qui repose sur le père à l’effet de guider sa famille sur le chemin de la sainteté n’en est pas une de domination, mais bien de service.

L’accomplissement d’un père

Chaque semaine, lorsque nous entonnons le « Gloria » pendant l’Eucharistie, nous constatons que seul le Christ est saint. En vivant la vocation de la paternité, tout homme est invité à imiter la sainteté qui a conduit le Christ à offrir sa vie par amour pour ses frères et sœurs. Cela revient donc à dire que, dans ses racines mêmes, la paternité est un appel à la sainteté. L’exemple du Christ illustre que la sainteté consiste à l’offrande de soi-même pour le bien des autres.

Chaque semaine, lorsque nous entonnons le « Gloria » pendant l’Eucharistie, nous constatons que seul le Christ est saint. En vivant la vocation de la paternité, tout homme est invité à imiter la sainteté qui a conduit le Christ à offrir sa vie par amour pour ses frères et sœurs. Cela revient donc à dire que, dans ses racines mêmes, la paternité est un appel à la sainteté. L’exemple du Christ illustre que la sainteté consiste à l’offrande de soi-même pour le bien des autres.

Joseph McInerney est diplômé de l’Institut pontifical Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille, habite avec son épouse et leurs cinq enfants à Alexandria, en Virginie. Il est aussi membre du Conseil 6153 des Chevaliers de Colomb de Springfield.

Suivant