ENGAGÉ

Enseigner en donnant l’exemple

par John Zimmer

En tant que père de trois jeunes enfants, je prends constamment conscience dans quelle mesure les enfants imitent leurs parents.

Les humains apprennent en imitant. C’est pourquoi nous admirons tous des héros et que nous prenons tous exemple sur d’autres. S’il en est ainsi pour les adultes, c’est encore plus vrai pour les enfants. Et même si ceux-ci imitent leurs amis, la première influence qu’ils subissent au cours de leur enfance et de leur adolescence (les années de formation les plus importantes) provient de leurs parents.

Ce qui nous mène à l’importance de la vertu et du caractère. Du point de vue de la nature, nos enfants pourront grandir en vertu dans la mesure où nous, leurs parents, sommes vertueux.

Quant à nous, notre modèle tout désigné, c’est Jésus qui est venu représenter l’image de son Père de ciel, et ce, pour « imiter » son Père, pour faire sa volonté.

Bien que nous ne puissions jamais être identiques à Jésus, nous sommes gratifiés de la possibilité de suivre son exemple.

Dans la Genèse, Dieu affirme: « Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu'il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. »

Remarquez ce qui se passe ici. Dieu accorde à l’humanité de dominer la Création. Mais dominer, c’est la fonction de Dieu! Dieu veut donc dire: « Faisons l’homme à notre image comme un fils, et confions-lui la tâche qui nous reviendrait, soit de gouverner l’univers, et il le fera à notre place. »

Remarquez ce qui se passe ici. Dieu accorde à l’humanité de dominer la Création. Mais dominer, c’est la fonction de Dieu! Dieu veut donc dire: « Faisons l’homme à notre image comme un fils, et confions-lui la tâche qui nous reviendrait, soit de gouverner l’univers, et il le fera à notre place. »

On nous a assigné des rôles et des responsabilités qui, de fait, reviennent à Dieu. Cela devrait nous rendre encore plus conscients de notre dévouement comme parents. Quelle responsabilité imposante!

À toutes fins utiles, il existe donc deux questions se rapportant à la formation du caractère dont nous devrions nous préoccuper en tant que parents. D’abord, comment – en tant que parents – grandissons-nous selon les traits de caractère du Christ? Ensuite, comment aidons-nous nos enfants à grandir dans l’image du Christ?

Voici trois manières d’aborder les deux questions.

1. Passer du temps avec votre Père

Pour vous: Nous devons passer du temps avec Dieu dans la prière, nous ouvrant ainsi à sa grâce et lui demandant de nous révéler quelles images nous retenons qui ne sont pas de lui. Demander sincèrement à Jésus de vous aider à incarner son image de manière plus profonde et plus réelle. « La prière restaure l’homme à la ressemblance de Dieu » (Catéchisme, 2572).

Pour vos enfants: Les parents doivent ressentir un besoin vital de passer du temps avec leurs enfants (tant du point de vue de la qualité que de la quantité). Dans la formation de l’identité, l’un des facteurs-clés repose sur la relation avec les adultes, notamment avec les pères et les mères.

Les générations précédentes ont vu leurs fils trimer dur avec les pères dans les champs, et les filles besogner avec leurs mères au foyer. Bien qu’il soit impossible de retourner à cette époque, nous pouvons investir tous les efforts pour passer du temps avec nos enfants.

2. Se remplir l’esprit d’images du Christ

Pour vous: Méditer sur les saintes Écritures. Lire la vie des saints et saintes. Imprégner votre esprit de nobles images de personnes qui incarnent des traits de caractère du Christ. Plus vous alimenterez votre imaginaire d’images qui ressemblent au Christ, plus il vous sera facile de vous conformer à celles-ci.

Pour vos enfants: En plus de lire la vie des saints et saintes – ce qui est particulièrement profitable aux enfants – il faut être conscient des images qui envahissent l’esprit des enfants. Au sein de notre société, toutes sortes d’images sont projetées dans la vie de nos enfants, depuis le cinéma et la musique jusqu’aux sports et à la publicité. Il est donc vital de choisir avec discernement les images auxquelles sont exposées vos enfants durant la journée.

3. Grandir en vertu

Pour vous: Réfléchir sur vos vices et sur les points que vous devez améliorer par la pratique de la vertu. Choisir une seule vertu (ne pas tenter de tout améliorer en même temps) et investir les efforts requis pour vous améliorer. Demander à quelqu’un qu’il accepte que vous lui rendiez des comptes à ce chapitre. Procéder dans un esprit très pratique.

Pour vos enfants: Dans la pratique de l’étiquette, vous pourrez découvrir une façon pratique d’aider vos jeunes enfants à grandir dans la vertu. S’habituer à être gentil en disant « s’il vous plaît » et « merci » aidera l’enfant à faire preuve de gentillesse en d’autres circonstances. Les bonnes manières sont les gardiennes de la vertu et, comme effet secondaire, les enfants bien élevés rendent le foyer plus agréable et accueillant. Au fur et à mesure que les enfants grandissent et deviennent adolescents, vous pouvez les aider à développer des vertus plus « importantes ».

Le présent article est extrait de Lay Witness Magazine(mai -juin 2004)

Précédent | Suivant