Lecture du mois

Les Lectures des Mois Précédents

Du chocolat qui vient du cœur
Par Brian Caulfield

Attention tous les maris : le jour des Valentins approche rapidement. Qu’offrirez-vous à votre épouse? 

Pour plusieurs d’entre nous, cette idée est signe de panique. Chocolat, fleurs, boucles d’oreille, bracelets, pendants en forme de cœur, enfin n’importe quoi en forme de cœur? Toutes ces choses sur lesquelles les gars connaissent si peu. 

Qu’y a-t-il vraiment dans le cœur d’une femme? 

Articles Connexes

Vous avez peut-être dépassé l’erreur du novice qui s’attend de trouver chez le fleuriste de belles roses à tiges longues lors du retour à la maison le 14 février (ce fut mon premier choc des Valentins – tous les bouquets étaient déjà enveloppés et prêts à être ramassés par les autres gars).

Mais dix ans plus tard, la journée des Valentins me transporte encore en état de panique, mais ma première réaction est de devenir un peu pharisaïque. 

Après tout, pourquoi les femmes ont-elles besoin de ces signes extérieurs d’affection? Elle saura que je l’aime même si je ne lui achète rien. Pourquoi ce martyr chrétien avait-il besoin de se faire tuer un 14 février (qui, à l’époque médiévale, était la journée que les oiseaux commençaient à s’accoupler) et de prendre la place de Cupidon dans notre imagination populaire?

Et là je me rappelle : l’amour fait l’effort.  

Même si je n’achète pas le meilleur cadeau, même si les fleurs ne sont pas la couleur qu’elle aime ou les pendants d’oreilles ne sont pas la sorte qu’elle portera, je mettrai mon cœur dans ma main et l’offrirai à mon épouse avec mon cadeau. Je ferai l’effort, pendrai le risque et serai l’homme qu’elle a marié. 

Je lui offrirai du chocolat qui vient du cœur. Peu importe le cadeau que je lui offrirai, il viendra du cœur.

Cor ad cor loquitur est la formule catholique traditionnelle. “Le cœur parle au coeur.” Le modèle est le Christ et ses disciples, dans un dialogue intime basé sur l’amour, la confiance et l’honnêteté. Mais un mari ne doit-il pas être un modèle pour son épouse?  

Selon cette perspective, je revis, lors de chaque journée réservée à la Saint-Valentin, le moment où j’ai demandé mon épouse en mariage.  En même temps que je lui donne le 14 février mon cadeau qui vient de mon cœur, je suis ouvert, vulnérable, offrant mon amour pour considération, n’étant pas certain que mon amour acceptera avec l’intensité que je lui donne.    

Après dix ans, il y a une certaine routine au rituel d’offrir un cadeau et il y a maintenant deux enfants qui surveillent et qui apprennent.

Mais il y a encore ce mystère de cette relation entre soi-même et l’autre, celui de tendre la main à travers les grands espaces vers le cœur de notre bien-aimée. Chaque fois, au moment où le cadeau est donné, une autre année de la vie et d’amour vient de se dérouler en arrière de nous, ainsi qu’un soupçon de chagrin et de déception. Je déclare avec mon cadeau que, même après toutes ces années de mariage, et  me connaissant d’avantage, veux-tu encore recevoir dans ton cœur ce cadeau qui me représente?

C’est une révélation, une étincelle de vie nouvelle, le récit encore une fois d’une longue histoire d’amour, quand mon épouse m’annonce avec un sourire, un chuchotement ou un baiser que la réponse est “oui”.

Époux, vous pouvez donc paniquer en ce jour des Valentins en pensant à ce que vous allez lui offrir. Pensez à cela comme une bonne chose que vous êtes encore assez concerné pour vous soucier de fait que votre épouse vous acceptera-t-elle encore et qu’elle vous aime encore assez pour accepter.

Voici quelques suggestions pour donner ce qui aidera à conserver le “saint” dans la Saint-Valentin :

1. Priez pour le cadeau que vous voulez offrir. Dans votre prière, imaginez-vous debout devant votre épouse avec les mains ouvertes et demandez à Dieu de remplir vos mains avec le cadeau qu’Il donnerait s’Il était à votre place. (Ce n’est pas exagéré, car Jésus a prit notre chair humaine pour vivre parmi nous comme un homme!)

2. Priez avec votre femme. Vous n’avez pas besoin d’ajouter l’intention “Que je puisse choisir le cadeau parfait des Valentins pour mon épouse!”, mais en priant ensemble tous les deux, vous arriverez à mieux connaître chacun de vos cœurs. Dieu sera la voix entre vous deux. La prière ensemble, et la prière en famille avec les enfants, sont des activités vitales toute l’année, évidemment!

3. Achetez une carte. Accompagnez toujours chaque cadeau d’une carte. Allez chez Hallmark, si vous n’êtes pas artistique, procurez-vous une carte et écrivez à l’intérieur, de votre propre main, quelque chose de gentil, mais pas trop cruche.  Ce doit venir de toi. Signez la carte : “De ton mari qui t’aime…” ou avec d’autres mots doux pour exprimer votre amour et votre relation. Ouvrez-vous le cœur un peu. Ne vous inquiétez pas, vous serez encore un homme si vous avez une larme à l’œil. En fait, vous serez plus un homme parce que vous avez osé montrer vos émotions pour le bonheur de votre épouse.    

4. En offrant le cadeau, rappelez-vous le moment où vous avez fait la demande en mariage et revêtez le même état d’esprit d’espoir, de crainte et d’anticipation. Ne prenez pas son amour et son acceptation pour acquis. Prenez cette occasion afin de renouveler toutes les raisons pour lesquelles vous l’avez demandé en mariage et les raisons pour lesquelles elle a dit oui. 

Également, dans cette section sur la Saint-Valentin, nous avons un article sur la manière par laquelle les hommes ont demandé leurs épouses en mariage. Certains récits sont humoristiques, d’autres sont édifiants, d’autres encore sont instructifs, mais il n’y en a aucun d’ordinaire. L’amour n’est jamais ordinaire, car l’amour est ce qui nous permet de connaître plus profondément nous-même et quelqu’un d’autre : l’amour est ce qui nous rapproche de Dieu.

Ayez un beau jour de la Saint-Valentin. Rappelez-vous la première étape : Priez.

Brian Caulfield est rédacteur de Pères Pour Bien Faire.