10 choses que vos enfants doivent connaître ...

Nos enfants doivent connaître plusieurs choses pour réussir dans ce monde très technique, toujours en mutation. Comme parents, nous avons peut-être envie de rentrer sous terre lorsque nous lisons que nos étudiants prennent du retard en math ou en science en comparaison avec les étudiants de la Chine ou de l’Inde ou d’autres pays émergeants. Nous nous demandons quelles seront les nouvelles habiletés dont ils auront besoin pour rivaliser dans la nouvelle économie mondiale. 

Le fait demeure que nous ne savons pas. Le mieux que nous pouvons faire est d’offrir à nos enfants des possibilités d’accès à l’éducation, la chance de grandir et de se développer, ainsi que la grâce et la sagesse qui viennent de notre foi catholique. En effet, si vous pensez en terme des vrais buts de la vie – se rendre au ciel – vous allez donc limiter votre liste de ce que vos enfants ont absolument besoin de connaître. Vous allez donc vous concentrer sur des choses qui sont profondément personnelles et qui changent rarement. 

Voici donc une liste de 10 choses qu’un père aimerait que ses enfants connaissent. Cliquer ici pour soumettre votre liste personnelle.

Brian Caulfield
Rédacteur en chef, Père pour bien faire 

10 choses que vos enfants doivent connaître …

1. Vous les aimez 
L’amour est le fondement de la vie de tout enfant, et c’est une ressource sur laquelle il ou elle s’appuiera tout au long de sa vie. Nos enfants peuvent obtenir par eux-mêmes la plupart des choses que nous avons négligé de leur donner. Mais une chose qu’ils ne peuvent se procurer nulle part ailleurs est l’amour parental. Dites aujourd’hui “Je t’aime” et donnez vie à ces mots.

2. Dieu les aime 
Dans Deus Caritas Est (Dieu est amour), le Pape Benoît XVI écrivit: “Je désire que ma première encyclique parle de l’amour dont Dieu nous comble et que nous devons communiquer aux autres.” À certains enfants, l’amour de Dieu peut paraître aussi évident que le crucifix qui est sur le mur ou la photo où Jésus entoure de ses bras les enfants. À d’autres, un tel amour peut paraître abstrait ou distant et les enfants auront besoin d’être convaincus. Dans les deux cas, ils se tourneront vers vous, votre père, pour une confirmation démontrée par vos actions que le Père au ciel les aime vraiment. 

3. Vous aimez leur mère
Le mariage est au centre de la réalité de la vie des enfants. L’amour qu’un père a pour son épouse sera un modèle pour ses fils sur la manière de traiter les femmes et un modèle pour ses filles sur la manière qu’elles s’attendront à être traitées par les hommes. Comme pères, nous devrions les aider à ne  s’attendre à ce qu’il y a de mieux.

4. La vie a une signification et vaut la peine d’être vécue 
Mgr Fulton J. Sheen, le prédicateur le plus populaire du 20e siècle, intitula son émission télévisée des années 1950 “La vie vaut la peine d’être vécue.” Il savait qu’après deux guerres mondiales, une profonde tristesse et le cynisme menaçait la culture. Il savait que les gens avaient besoin d’espoir et de savoir que la vie vaut vraiment la peine d’être vécue. 

Les choses qui font que la vie vaut la peine d’être vécue sont l’amour de Dieu pour nous, notre amour pour les autres et le profond mystère au centre de la création et qui se reflète dans le cœur de l’homme. Enseignez à vos enfants à respecter ce mystère, à accepter l’inconnaissable et à découvrir leur propre potentiel pour l’amour et la réussite sous la surveillance de Dieu. 

5. Ils doivent apprendre à pardonner
“Pardonnez nos offenses comme nous pardonnons aussi aux autres.” Vous pouvez réciter ces paroles du Notre Père un millier de fois et ne pas vous rendre compte  de leur pleine signification. Le pardon est absolument essentiel pour qu’un individu entre au royaume des cieux. Si nous ne pardonnons pas aux autres, Dieu ne va pas nous pardonner. Le pardon a aussi le bénéfice temporel de nous délivrer de fardeaux psychologiques, de nous libérer de l’étreinte de la vengeance et de rendre même possible l’amour envers nos ennemis.

6. L’importance de la moralité
Des petites voix à l’intérieur de chaque cœur disent : je peux faire ce que je veux – mes lois à moi. Et il y a plus beaucoup plus d’attraits pour garder ces voix vivantes. Cependant, nous n’avons besoin que  de surveiller un terrain de jeux où nous nous pouvons déceler qu’il y a une loi à l’extérieur de soi-même – que la moralité préoccupe – quand un enfant prend le jouet d’un autre et l’enfant offusqué crie à la justice. Il y a le bien et le mal dans la vie et le plus tôt qu’un enfant s’en rend compte et cherche à vivre en appliquant ces principes, le mieux que cela ira pour lui ou elle. 

7. L’Église Catholique est la seule vraie Église
Oui, nous croyons encore ceci et nous devons toujours l’enseigner à nos enfants. Même si vous allez entendre de diverses sources que toutes les religions sont fondamentalement les mêmes, l’Église Catholique n’a jamais proclamé ce petit bout de syncrétisme comme doctrine officielle. En fait, l’Église a condamné l’enseignement que toutes les religions sont égales.  

En 2000, un texte de la Congrégation de la doctrine de la foi, intitulé Diminus Jesus,  a causé du bruit  pour avoir proclamé que l’Église Catholique a toujours été et sera toujours la seule église sur terre fondée par Jésus pour le salut des âmes. Quiconque est sauvé et va au ciel le fait seulement par son appartenance à l’Église Catholique. 

Seulement l’Église Catholique a été fondée par Jésus, c’est seulement elle qui a les sept sacrements et la prêtrise valide du Christ et qui offre aux fidèles le vrai corps et sang de Jésus par l’Eucharistie. Ceux qui ne sont pas membres officiels de l’Église Catholique peuvent, par la grâce de Dieu, se rendre au ciel, mais seulement par la surabondance de grâces données par l’Église, laquelle s’attire toutes les personnes de  bonnes volontés. Ce document a été signé par le Cardinal Joseph Ratzinger, le Saint Père actuel. 

8. Le mal est réel et ils vont souffrir
Ceci est la vraie “vérité gênante” d’aujourd’hui. L ‘on a minimisé l’importance du mal comme un échec personnel ou une tendance génétique et le diable est devenu la risée des conversations polies comme s’il avait vraiment une fourche et des cornes. 

La souffrance a été étiquetée comme quelque chose qui doit tout simplement être évitée ou médicamentée ou psychologisée.

Cependant, le mal va confronter vos enfants, même s’ils essaient d’être bons. Saint Augustin raconte ce moment embryonnaire où il a été tenté par ses paires de voler une poire. Il a vu, comme de raison, dans cette décision morale le cœur de tout mal – le choix libre de faire ce qui est mal tout en sachant que c’est mal. Ceux qui, d’après eux, se disent sages écartent les “scrupules” de Saint Augustin et excusent les “quatre cents coups de la jeunesse.” Nous devrions cependant enseigner à nos enfants que le diable rode “comme un lion rugissant” cherchant des âmes à dévorer. Ils doivent demeurer solides dans la foi et résister à la tentation.   

9. Un jour ils vont  mourir 
Malgré tous les meilleurs efforts médicaux, la mort est inévitable. Vos enfants vont vous voir mourir ou que Dieu vous garde de voir l’un d’eux mourir.  La mort est la sentence universelle. La mort n’est cependant pas la chose qui doit être crainte ou même regrettée. Le grand bénéfice de la mort est qu’elle donne une forme et une structure à la vie. Nous savons tous que nous avons une fin et seulement un certain temps. Nous voulons croire, bien plus que n’importe quoi, que nous allons survivre à la tombe. Et – quoi qu’il en soit – il y a une religion qui dit que c’est possible et que nous pouvons en réalité le prouver! La religion catholique proclame que le Christ s’est levé d’entre les morts et a fondé la seule Église qui nous donne sur terre tous les moyens pour aussi se mériter la vie éternelle. De bonnes nouvelles pour  des âmes malades.   

10. L’amour est plus fort que la mort 
Nous avons peut-être entendu ceci lors d’une veillée mortuaire ou de funérailles. “C’est que l’amour est aussi fort que la mort, comme la mort aussi, la passion nous tient, … Imaginons quelqu’un qui offrirait tous ses biens pour acheter l’amour : il ne manquerait pas de recueillir le mépris.” (Cantique des cantiques 8.6-7). 

L’amour du Christ nous a sauvés de la mort, nous ne devons pas maintenant vivre de la crainte de l’ombre de la mort, mais nous sommes des fils et des filles libres de Dieu, destinés à aimer dans l’éternité.

Si vos enfants connaissent au moins cette dernière chose, ils connaissent beaucoup.

Soumettez votre propre liste (10 choses ou moins) de “Choses que vos enfants doivent connaître.” Vous pouvez y ajouter quelques lignes d’explication, mais une simple liste est suffisante. Votre liste sera affichée comme encadré à cet article.