Lecture du mois

Les Lectures des Mois Précédents

Un homme de caractère 

Par Brian Caulfield

La réputation est ce que les hommes et femmes pensent de nous
Le caractère est ce que Dieu et les anges connaissent de nous.

Voilà les paroles qu’une merveilleuse enseignante d’une école primaire a écrites dans l’album des finissants de l’école, avec une écriture script impeccable qui n’a jamais changé durant toutes les années pendant lesquelles elle a enseigné. Recevoir ce message de Mademoiselle Howlett était un rite de passage; vous saviez que vous aviez vraiment gagné votre promotion à l’école secondaire quand l’on vous confiait ces sages paroles sur la vie. 

Le caractère est ce que Dieu et les anges connaissent de nous.

Mais c’est quoi, exactement, le caractère? Eh bien!, comme Mademoiselle Howlett le disait si bien, c’est bien plus que d’être bien considéré par le monde. C’est bien plus que de simplement paraître bien ou même de faire de bonnes choses en public. Avoir du caractère, c’est faire la bonne chose même lorsque personne ne regarde, même quand ça fait mal, même quand il s’agit d’une perte personnelle, jusqu’au point de perdre une bonne réputation publique ou une position favorable.

Le test du caractère, ce n’est pas lorsque c’est commode ou facile de faire le bien, mais quand c’est difficile et ardu – quand faire la bonne chose va à l’encontre du courant et des tendances du jour. 

Nous, les hommes, devons considérer longuement et durement comment nous allons nous mettre en forme pour atteindre cet objectif. Faisons-nous la bonne chose même quand c’est la chose la plus difficile? Voulons-nous nous tenir debout et revendiquer des principes? Où cherchons-nous des conseils et de l’encouragement – à “Dieu et les anges” ou aux incitations des gens? 

Après tout, Jésus utilise des mots forts pour exprimer les conditions à observer pour faire ce qui est bien malgré le coût :

“Heureux ceux qui sont persécutés parce qu’ils agissent comme Dieu le demande, car le Royaume des cieux est à eux!”   (Matt. 5.10).

“Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : ‘Seigneur, Seigneur’, qui entreront dans le Royaume des cieux, mais seulement ceux qui font ce que veut mon Père qui est dans les cieux.” (Matt 7.21).

“À quoi sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd sa vie?" (Marc 8.36)”.

Caractère et avidité  

La question de caractère, ou son manque, peut nous toucher de près et avoir des effets sociaux.

Même s’il y avait plusieurs causes et influences qui entrent en jeu lors de la débandade financière actuelle, au cœur des problèmes se trouve une crise de caractère. Si ceux qui œuvrent dans le monde financier et le gouvernement avaient pensé d’abord au bien commun, au lieu de l’avidité et du gain personnel – et avaient refusé de s’impliquer dans ce que beaucoup savait être de mauvaises pratiques commerciales – nous n’aurions alors certainement pas la tâche d’envisager la profondeur de la récession actuelle. 

Si les hommes avaient développé le caractère nécessaire pour “faire pour les autres tout ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous” (voir Matt 7,12), de nombreuses mauvaises dettes n’auraient pas été transmises sur le pipeline financier, ce qui a permis d’étrangler tout le système de crédit et faire tomber de nombreuses banques. Si les as de Wall Street avaient traité l’argent des investisseurs comme leur propre argent, il y aurait eu moins d’investissements, de prêts et “produits dérivés” risqués. 

Le Chevalier Suprême Carl Anderson discute de ces faits dans une récente chronique distribuée par Zenit, et le Pape Benoît XVI doit aussi adresser ces questions dans son encyclique Caritas in Veritate (Amour dans la vérité), qui doit paraître le 29 juin, la fête de Saint Pierre et Saint Paul.  

S’il y a un moment où il est important d’entendre un message sur “l’amour et la vérité,” c’est bien maintenant. Nous avons désespérément besoin d’entendre la vérité sur la personne humaine et la condition humaine. Et nous avons besoin de l’entendre en terme de charité ou d’amour, car seul l’amour parvient au cœur, touche la volonté et change la personne. Comme le Pape Jean-Paul II le répétait souvent, “seul l’amour est une réponse adéquate à la personne humaine.” 

Caractère et croyance

Le caractère se résume à ceci : Que croyons-nous et en qui croyons-nous? Que voulons-nous faire ou sacrifier pour la vérité?

Voici une courte liste de contrôle pour les pères :  

• Est-ce que je fais la bonne chose quand personne ne regarde ou ne s’en aperçoit – à la maison, au travail, en public?

• Est-ce que je refuse de participer ou de donner mon approbation aux méfaits des autres?

• Est-ce que je dis la vérité en charité quand la situation me le demande de le faire – me tenir debout pour ma fois, défendre ceux qui sont accusés injustement, chercher la justice dans toutes mes relations avec les autres?

• Est-ce que je cherche à transmettre ma fois et mes valeurs à mes enfants, même quand ils se rebellent ou qu’ils m’ignorent? 

• Est-ce que je vis selon la Règle d’Or, traitant les autres comme je voudrais être traité?

• Est-ce que je me préoccupe plus de la vision de Dieu et des anges que des opinions des hommes et des femmes?

Ressources sur le caractère

Pour une méditation plus profonde sur le contenu du caractère et les devoirs des pères, téléchargez ou commandez le dépliant exclusif Pères Pour Bien Faire :

A Guide to Confession for Fathers
(Un guide à la confession pour les pères)

Il porte l’imprimatur de Mgr William E. Lori, évêque de Bridgeport et aumônier suprême des Chevaliers de Colomb.

Les livrets de la série Saint Joseph touchent à la question du caractère masculin. Ils peuvent être lus en ligne ou commandés dans le site Internet de Pères Pour Bien Faire.

• Un homme de Dieu

• Une vie de vertu

• Une vie de prière

Bâtissons ensemble le caractère!

Brian Caulfield est le rédacteur de Pères pour bien faire, une initiative des Chevaliers de Colomb pour les hommes et leurs familles.