Lecture du mois


Les Lectures des Mois Précédents

Les apparitions de Marie

Par Brian Caulfield

La Sainte Vierge nous fascine.  Elle attire l’attention non seulement des Catholiques et des autres chrétiens, mais aussi des personnes de partout, croyantes et non-croyantes, celles qui lui sont totalement dévouées ainsi que des sceptiques et des moqueurs.

Pensez-y: peu importe où l’on a rapporté une apparition de Marie, les gens s’y rendent en grand nombre.  Laissez savoir que des larmes sont apparues sur une statue de Marie dans la cour arrière de quelqu’un, et vous verrez des équipes de caméras en train de filmer au-dessus de la clôture en piquet et la circulation est bloquée pour des milles de distance. 

Évidemment, les catholiques viennent. Mais les curieux et les non-convaincus viennent également, en pensant (peut-être en espérant) que cela peut être vrai, que peut-être qu’il y a plus dans ce monde que ce qui paraît et qu’une personne humaine nommée Marie est montée au ciel avant nous et est retournée avec un message.

Une messagère du ciel! Et les gens viennent en foule pour voir, pour toucher, pour entendre – espérant.

Au fond, chacun de nous avons besoin de ses soins maternels, de sa touche maternelle, de sa beauté et sa pureté. Nous ressentons, grâce à une foi profonde ou une vague intuition, qu’il y a une blessure primordiale dans notre nature humaine – le monde est détraqué et nous avec – et qu’une mère doit nous mettre sur le droit chemin. Rien de moins que la maternité virginale – cette contradiction apparente du cours naturel de la procréation humaine – pourrait remettre l’humanité sur le droit chemin.

Marie nous fascine parce que nous avons tellement besoin d’elle.

Marie et Jésus  

Évidemment, alors que nous chantons les louanges de Marie, nous devons toujours – en respectant l’Église Catholique – dire que tous ses mérites, toute sa beauté et tous ses pouvoirs viennent de Jésus-Christ, qui est son Fils et son Sauveur. Nous devons nous rappeler que lorsque nous disons “Marie,” elle répond : “Jésus.” Quand nous la prions, elle prie à Jésus.

Cependant, Marie est spéciale, ainsi que le poète protestant Wordsworth l’a écrit : “La fierté solitaire de notre nature entachée.” Les Saintes Évangiles et les dogmes de notre foi attestent de son statut unique dans toute l’humanité.

Dans l’Évangile de Luc, elle est “pleine de grâce,” ainsi qu’elle fut appelée par l’ange Gabriel, “le Seigneur est avec” elle, elle est “bénie parmi toutes les femmes,” et la “mère de mon Sauveur.”

Les enseignements (dogmes) de notre Église ajoutent qu’elle a conçu sans péché originel – l’Immaculée Conception (qui est célébrée le 8 décembre), et qu’elle fut conduite corps et âme vers le ciel à la fin de sa vie terrestre – l’Assomption (fêtée le 15 août).

Devons-nous croire?

Cependant, si elle est au ciel, comment descend-t-elle sur la terre? Comment apparaît-elle? 

Nous pouvons tout de même dire que ses apparitions sont le mystère du pouvoir et de la grâce de Dieu. Nous devons aussi dire que pour être un catholique fidèle, nous n’avons pas besoin de croire qu’elle est apparue ou qu’elle a donné un message à quelqu’un.  Permettez-moi de m’expliquer.

L’Église catholique a approuvé un certain nombre d’apparitions de Marie, et a promulgué ses messages, mais ces apparitions et ces messages ne sont pas considérés essentiels à la foi. Nous n’avons pas besoin de croire que Marie est apparue aux trois enfants bergers de Fatima et même que le “soleil a dansé” lors de sa dernière apparition. L’Église nous dit que ces choses sont dignes de croyance, et ne sont, d’aucune façon, opposées à la foi et peuvent être des aides afin de nous aider à vivre notre foi. Mais, pour être un catholique fidèle et croyant, nous n’avons pas besoin de croire à Fatima ou Lourdes ou même à Guadalupe de la même façon que nous devons croire aux dogmes définis de l’Immaculée Conception ou de l’Assomption.

Ayant dit ceci, il est important d’ajouter qu’il y a une très bonne évidence à la fois historique et physique qui permette à quiconque de croire que Marie est apparue. 

Nous n’avons pas besoin de l’Église Catholique pour nous dire que quelque chose surnaturelle était responsable de reproduire l’image de Notre Dame de Guadalupe sur la tilma de Saint Juan Diego en 1534. Vous pouvez aller à Mexico pour voir le vêtement exposé de ce saint – et savoir que la science moderne ne peut pas expliquer comment l’image a été reproduite ou comment elle demeure si claire et brillante.

Les guérisons par les eaux de Lourdes sont des témoignages vivants de l’apparition et du message de Marie à Sainte Bernadette. Ce rédacteur vous offre un témoignage personnel des pouvoirs de Lourdes parce que mon fils y fut guéri d’une maladie du cœur en 2001.  

Et le Pape Jean-Paul II a attesté lui-même de l’authenticité des apparitions de la Vierge à Fatima. Un an après un attentat sur sa vie, il a visité Fatima pour remercier Marie de lui avoir sauvé la vie. Il fut atteint d’une balle le 13 mai 1981, jour de la fête de Notre Dame de Fatima.

Le message de Notre Dame de Fatima de 1917 est celui qui est le plus célèbre et le plus analysé, avec sa prédiction de la Seconde Guerre Mondiale, ses demandes de prières pour la conversion de la Russie et sa requête que le monde entier soit consacré à son Cœur Immaculée, qui va “conquérir” à la fin. Le message attira encore l’attention du monde entier au moment du nouveau millénium, quand le Vatican a fait connaître le texte du “Troisième Secret” et une analyse de sa signification par le Cadinal Ratzinger, actuellement Pape Benoît XVI. 

Le message final

Le mystère de Marie est enveloppé à l’intérieur du mystère de Dieu. Cependant, sa chair et sa nature forment un pont entre l’humain et le divin. Elle rapproche Dieu de nous.

Le fait que Dieu ait choisi une femme humaine pour intégrer ce monde, avec sa chaire et sa nature humaine, nous révèle le rôle central de Marie dans le salut. Elle n’est pas seulement un véhicule ou un instrument – comme le pensent certains protestants. Elle est une personne humaine qui a répondu à l’appel de Dieu avec une volonté humaine, parmi les craintes humaines et l’incertitude. Il est vrai qu’elle était préparée à dire “Oui” à Dieu d’une manière spéciale. Mais chacun de nous est aussi préparé de façon divine, de la grâce par le baptême et les autres sacrements, au “Oui” à Dieu de notre propre manière.

Marie est l’une de nous. Elle nous comprend comme seulement une mère le peut. Elle nous dirige par son exemple de foi. Elle s’occupe de nous par la grâce de son Fils. Le plus important, elle nous aime et nous enseigne à aimer Dieu.

“O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui te supplions! ”

Brian Caulfield est rédacteur en chef de Pères pour bien faire.