Lecture du mois


Économie domestique

par Brian Caulfield

Puisque les questions financières sont parmi les principaux problèmes rencontrés chez les couples qui divorcent, il est raisonnable de penser que notre économie turbulente est une des causes de conflits matrimoniaux.

Mais, messieurs, ne faite pas l’erreur de penser que Dieu vous a demandé d’être un mari et un père seulement lors des bons moments. Rappelez-vous ces paroles prononcées lors de votre mariage : dans le bonheur ou dans l’épreuve, dans la richesse ou dans la pauvreté, durant la maladie et durant la santé …

Un vieux prêtre sage a remarqué que la plupart des couples qu’il a préparés pour le mariage pendant une période de 40 ans n’avaient seulement entendu une seule partie de la promesse : bonheur, richesse, santé! 

Alors, pourquoi devrions-nous s’attendre à une vie libre de difficultés et de malheurs. C’est maintenant le temps de se montrer à la hauteur de la situation et de se rendre compte que vous avez été faits pour affronter ce moment et les temps durs à venir.

Je me parle aussi à moi-même quand je dis : mets de côté tes pensées sur l’hypothèque, les investissements et la richesse et pense à Joseph et Marie – et ne romance pas leur situation.  

Imaginez-les faire le long trajet à pieds et à dos d’âne de Nazareth, où Joseph avait un emploi assuré comme charpentier, à Bethléem, la ville de ses ancêtres. Marie est enceinte, presque rendue à terme. Le chemin est dur, raide et épuisant.

Pourquoi voyagent-ils? L’empereur a décrété une taxe, le gouvernement a tendu ses mains dans la vie des gens, qu’ils soient importants ou modestes, et Marie et Joseph sont pris dans ce moment historique. Joseph doit sûrement avoir pensé : Dieu ne peut-il pas paver cette route pour la rendre plus lisse pour la naissance de son Fils? 

Je raconte le récit biblique pour souligner le rôle joué par Joseph comme modèle du bon père, le père qui a vécu selon sa vocation. Aucune de ses paroles n’est attestée dans les Évangiles, même s’il en est une figure importante parce qu’il AGIT. 

L’ange dit : “Pars” et il est parti. “Fuis avec l’enfant” et il a fui. “Retourne” et il est retourné à Nazareth.

Le Christ n’est pas venu pour que nous ayons de l’argent, de la sécurité (ou des titres boursiers) et de l’abondance. Il est un feu qui va nous débarrasser de nos péchés afin qu’il puisse nous présenter comme une “perle de grande valeur” au Père dans le ciel. Il nous appèle à se repentir durant les bons moments comme durant les difficultés, et normalement c’est lors de ces difficultés que nous Le cherchons avec plus d’ardeur — et que nous écoutons. 

Évidemment, laisse-nous travailler très fort pour faire l’argent que nous avons besoin pour soutenir et protéger nos bien aimés. Cependant, laisse-nous aimer non pas l’argent, mais ceux que Dieu nous a donnés : notre épouse, nos enfants, nos familles – nos plus grands avoirs.

Tenez-les près de vous, pour le mieux même quand la vie prend un tournant vers le pire.

Brian Caulfield est rédacteur en chef du site Internet Pères Pour Bien Faire.