Lecture du mois


La clé, c’est l’engagement

Les Lectures des Mois Précédents

 

Richard McCord

Richard McCord, marié depuis 32 ans, est directeur exécutif de Laïcité, Mariage, Vie Familiale et Jeunesse pour la Conférence des Évêques Catholiques des Etats-Unis à Washington, D.C. Il a discuté avec Pères Pour Bien Faire sur le sujet “dans le bonheur ou dans l’épreuve.”

Pères Pour Bien Faire : Dans le cadre du mariage catholique, que signifie “dans le bonheur ou dans l’épreuve” et comment les couples devraient-ils se préparer?

McCord: Comme tous le savent, cette phrase se trouve dans les vœux qu’une femme et un homme échangent le jour de leur mariage. C’est une façon concrète de promettre comment – avec d’autres mots contrastants comme la richesse et la pauvreté – ils vont être fidèles envers l’un l’autre pour la vie peu importe ce qui arrive. C’est aussi le moyen d’exprimer l’espoir que Dieu va les renforcer et les soutenir pour affronter ce qui va arriver.

C’est sans surprise que la plupart des couples (surtout le jour de leur mariage) ne puissent pas imaginer que des mots comme “pauvreté” et “épreuve” pourraient un jour servir à décrire leur vie ensemble. Mais cela ne signifie pas que les couples ne peuvent pas ou ne devraient pas se préparer à affronter les moments du mariage qui sont plus difficiles que meilleurs. Comment?

Ce que nous voulons dire, c’est la double tâche de bâtir et de soutenir un engagement. L’engagement peut être considéré comme la colle qui retient le mariage ensemble lors des bons et des mauvais moments.

Pour bâtir un engagement matrimonial, il est primordial d’acquérir une profonde compréhension du mariage et une image ou une vision convaincante de celui-ci qui amènera le couple à tellement valoriser leur liaison qu’ils ne la laisseront pas se désintégrer. Pour les chrétiens catholiques, cette compréhension du mariage en est une qui est sacramentelle et l’image qui leur est donnée est l’union sacrée que le Christ possède envers son Église. Puisque le Christ est fidèle et bienveillant jusqu’à la fin, nous qui partageons sa vie par le Baptême et les autres sacrements pouvons aussi être fidèles et bienveillants jusqu’à la fin.

Maintenir un engagement matrimonial durant toute une vie implique l’acquisition d’habiletés qui nous aideront à pratiquer les valeurs chrétiennes qui sont si importantes dans le mariage. Par exemple, améliorer la communication et développer l’habileté de gérer des conflits sont deux comportements qui peuvent faire augmenter en nous la vertu de la patience. Et c’est cette vertu, parmi tant d’autres, qui nous aidera à demeurer fidèles à nos vœux de mariage dans les moments “dans le bonheur et dans l’épreuve.”

PPBF : Quand un couple subit “dans l’épreuve” dans leur mariage, quelles ressources l’Église Catholique a-t-elle pour leur aider à affronter le problème?

McCord:Le sacrement du mariage lui-même. C’est par la grâce que l’on décrit la nouvelle relation en le Christ et avec le Christ qu’ont un mari et une épouse en raison du sacrement qu’ils reçoivent.

Quels effets la grâce du mariage a-t-elle sur les époux? Voici comment le Catéchisme de l’Église Catholique l’explique : “Le Christ reste avec eux, Il leur donne la force de le suivre en prenant leur Croix sur eux, de se relever après leurs chutes, de se pardonner mutuellement, de porter les uns les fardeaux des autres, d’être ‘soumis les uns aux autres dans la crainte du Christ’ et de s’aimer d’un amour surnaturel, délicat et fécond.” (n° 1642)

Puisque la grâce de Dieu n’est pas magique, il est donc très important de coopérer avec elle en prenant les moyens pour changer les “pires” situations dans notre mariage. À cet égard, l’Église offre un service de consultation pastorale, éducationnelle et des programmes de soutien, des relations de mentorat, des retraites pour couples mariés et une multitude d’autres ministères. Un de ceux-ci est le ministère de Retrouvaille (Redécouverte) pour les mariages en difficultés (www.retrouvaille.org ).

Le Pape Benoît XVI a récemment décrit ce ministère ‘couple à couple’ comme un cordon tendu aux couples afin d’éviter être entièrement perdu et de commencer à remonter la côte. Il baptisa ceux qui oeuvrent dans ce ministère “gardiens d’un plus grand espoir pour les couples qui sont en difficultés.”

PPBF: Que peut faire un couple pour améliorer leur relation matrimoniale?

McCord: Personnellement, mon épouse et moi-même sommes, depuis plusieurs années, des personnes dont les enfants ont quitté la maison. C’est lors de cette étape d’un mariage que l’expérience de “l’amitié” matrimoniale (ou l’absence de celui-ci) devient très importante.

Ailleurs sur le site Internet des Pères Pour Bien Faire, il y a une entrevue durant laquelle l’amitié matrimoniale est identifiée comme étant “indispensable” à un mariage heureux. Pourquoi? Parce que “la base sur laquelle est fondée l’amitié demeure solide quand les émotions et les passions d’eros (l’amour érotique) croît et décroît.” De plus, nous savons que la plupart des divorces ne se produisent pas pour raison d’un énorme conflit entre les époux, mais parce qu’ils ont atteint un point où ils n’ont plus l’énergie de demeurer connectés. En autres mots, il n’y a pas de désir pour une amitié constante.

Également sur le site Internet, vous pouvez voir quelques vidéo-clips d’une campagne de service public que les évêques des Etats-Unis diffusent présentement. La campagne propose la question suivante : “qu’avez-vous fait aujourd’hui pour votre mariage?” Vous pouvez voir les vidéo-clips sur le site Internet des évêques, www.foryourmarriage.org.

Cette campagne interroge des gens ordinaires sur la rue – plusieurs d’entre eux sont des hommes. Leurs réponses m’ont beaucoup touchées. Elles sont pratiques, bienveillantes et parfois drôles. Je me souviens de cet homme âgé qui a déclaré : “Aujourd’hui, j’ai lu le journal à mon épouse.” Sa femme était-elle aveugle, malade ou handicapée de quelque façon que ce soit? Nous ne le savons pas. Tout ce que nous savons, c’est qu’il était encore attentif aux besoins de sa femme, son ‘âme-sœur’ de plusieurs années, et qu’il voulait encore maintenir vivant son mariage.

PPBF: Parlez-nous de l’initiative de pastorale nationale pour le mariage et du site Internet Pour Votre Mariage.

McCord: Les évêques des Etats-Unis pensent que de nos jours, l’on met au défi et questionne par de maintes façons le mariage. Personne ne peut maintenant le considérer comme acquis!

Donc, quelques années passées, ils ont créé une Initiative Pastorale Nationale pour le Mariage afin d’attirer l’attention sur la signification et la valeur du mariage comme étant à la fois une institution naturelle et un sacrement chrétien. Déjà, l’Initiative Pastorale a préparé plusieurs documents pour aider notre compréhension de la situation actuelle du mariage en se basant sur les enseignements de l’Église, l’expérience des couples mariés, la recherche des sciences sociales et autres ressources. Vous pouvez voir ce matériel sur le site Internet www.usccb.org/laity/marriage/npim.

Le site Internet For Your Marriage (www.foryourmarriage.org) joue un rôle important dans l’Initiative Pastorale. Ce site est capable de fournir de l’aide aux couples fiancés et mariés en offrant de l’information, des fonctions interactives, de l’encouragement, des références aux programmes et ressources. Il ressemble beaucoup au site Internet Pères Pour Bien Faire. Notre site est en fonction depuis une année. Nous y faisons continuellement des améliorations. Il contient quelque chose sur presque tous les aspects du mariage que vous pouvez imaginer, y inclus un lien aux bureaux sur le mariage et la famille de la plupart des diocèses des Etats-Unis.

Actuellement, nous travaillons sur certaines ressources que le personnel des paroisses pourrait utiliser dans le but de devenir une paroisse vouée au “renforcement du mariage.” Également, les évêques des Etats-Unis préparent pour la dernière partie de 2009 une lettre pastorale qui se concentrera sur les fondements de notre enseignement sur le mariage.