Lecture du mois


Obstacles à l’amitié conjugale

par Dr Richard Fitzgibbons, médecin

“La perfection exige une maturité dans le don de soi à laquelle la liberté de l’homme est appelée.” – Pape Jean-Paul II
 
“ C'est seulement si la vérité sur la liberté et la communion des personnes dans le mariage et dans la famille retrouve sa splendeur, qu'avancera réellement l'édification de la civilisation de l'amour”
    Jean-Paul II, Lettre aux familles, 1994

Qu’est-ce que le défunt Saint Père voulait nous dire sur le mariage? Beaucoup de choses, à vrai dire. Comme chef de l’Église qui n’a soi-disant rien à dire aux couples mariés dans ce monde moderne, Jean-Paul II était un des plus grands conseillers matrimoniaux du 20e siècle sur des questions comme la compatibilité du couple, l’amitié conjugale, l’unité maritale et l’intimité sexuelle.

Dans notre travail avec des milliers de couples au Center for Marital Healing (Centre sur les rapports conjugaux), nous nous servons du domaine de la psychologie positive; c’est à dire une discipline de la psychologie qui cherche à favoriser la croissance des forces et des vertus du caractère.
 
Nous examinons aussi la philosophie et la théologie de Jean-Paul II sur l’amour conjugal tel que décrit dans Amour et Responsabilité et Théologie du Corps. Ses écrits expriment la plus profonde compréhension du cœur et de l’âme humains, ainsi que les éléments les plus fondamentaux du bonheur et de la camaraderie humains.

Ses idées étaient cependant très simples, trop simples peut-être pour un monde attaché à la nouveauté et à la complexité. Jean-Paul II décrit l’essence de l’amour matrimonial comme: don de soi et abandon.

Le bonheur conjugal et l’épanouissement personnel sont tous les deux dépendants en grande partie sur un conjoint qui développe une personnalité saine d’adulte complètement ouvert au don de soi et à la réciprocité.

Chacun de nous amène dans le mariage des talents spéciaux. Cependant, nous avons également une faiblesse émotionnelle ou un caractère prédominant ou de multiples faiblesses qui peuvent empêcher le don de soi conjugal.

La bonne nouvelle est que, si les époux travaillent diligemment à faire face aux faiblesses de leurs personnalités et de leurs émotions, elles peuvent être vaincues, surtout s’il y a une composante spirituelle au processus de guérison.

Vous trouverez ci-dessous une liste des principales faiblesses de caractère et émotionnelles qui peuvent affecter l’amitié conjugale.
 
Conflits dans l’amitié conjugale et le don de soi
• Manque de connaissance de soi
• Égoïsme
• Comportements contrôlés
• Colère excessive
• Tristesse/solitude
• Conflits de confiance
• Modèle parental négatif
• Anxiété et méfiance
• Sens excessif des responsabilités/du souci
• Mauvaise communication
• Don de soi désordonné
• Manque de charité
• Faiblesse de caractère
• Culpabilité
• Manque de corrections
• Contraception orale
• Manque de compréhension du sacrement du mariage
• Manque d’intérêt pour la vie spirituelle


Évidemment, chacun de nous peut se retrouver sur cette liste. La bonne nouvelle, c’est que nos faiblesses n’ont pas besoin de déterminer notre bonheur.

Les faiblesses peuvent être surmontées en travaillant sur les vertus (forces). Toute personne qui a vaincu une mauvaise habitude telle que fumer connaît la valeur de la pensée positive, du renforcement et de la volonté. Il en est de même pour nos faiblesses de personnalité.

Nos faiblesses ne sont pas la fin de notre récit personnel. Nous pouvons toujours tourner la page!

Le Dr Richard Fitzgibbons est un psychiatre Catholique dans une pratique privée en banlieue de Philadelphie. Visitez son site Internet ( www.maritalhealing.com) pour plus de conseils sur les manières d’avoir un mariage plus heureux.