Qu’est-ce que je dis à mes enfants?

Si vous attendez pour ‘la discussion’ – c’est peut-être trop tard 
Par Mario Loomis, M.D.

L’idée de “la discussion” est un fréquent malentendu. C’est en réalité une conversation d’une durée de 20 ans sur l’émerveillement de l’amour, sous toutes ses formes. Elle commence quand les enfants sont petits et nous leur enseignons la charité et la vérité et la beauté de l’amour désintéressé.

Alors qu’ils approchent leurs années d’adolescence, nous passons plus de temps en tête-à-tête avec eux  pour discuter en privé sur le sujet afin qu’ils puissent poser plus de questions et que nous puissions partager plus de détails. Mais la conversation n’est jamais difficile ou gênante entre nous deux puisque nous avons toujours discuté de sexualité humaine, et l’avons toujours considérée comme le plus beau et le plus sacré des dons de Dieu. À un moment donné, vous aurez touché à peu près tous les sujets et détails concernant la sexualité. C’est à ce moment-là que la plupart des gens pensent que “la discussion” est terminée, même si elle a pris une ou deux années à compléter. Mais c’est à ce moment-là qu’il est encore plus important de poursuivre la conversation.   

L’adolescence est une période de transition de l’enfance à la vie adulte et comme telle, les adolescents n’acceptent plus ce que leurs parents leur disent. Ils ont aussi besoin d’arriver à leurs propres conclusions par eux-mêmes. Ceci ne signifie pas les envoyer tout simplement dans le monde où ils sont entourés par l’immoralité et la perfidie en espérant que tout se passe bien. Cela est presque la garantie qu’ils vont s’éloigner de leur foi. 

Plus exactement, c’est pendant ce temps que nous devons être encore plus impliqués. Ce n’est pas que nous devons surveiller chacun de leurs mouvements comme une surveillance policière, mais comprendre qu’ils doivent transposer leur compréhension au prochain niveau.

Ce que nous faisons durant les années d’adolescence est de réunir ensemble nos enfants avec des ados de même sensibilité afin qu’ils voient le message que nous leur donnons depuis les derniers 13 ans soit réaffirmé par d’autres de leurs âges. Ensuite nous les impliquons dans des activités pour adolescents catholiques comme des retraites de fin de semaine, Jeunesse 2000, etc., pour qu’ils voient réaffirmés la même vérité consistante, logique de notre foi et compréhension de la sexualité. Ainsi, l’engagement à la pureté croît organiquement à l’intérieur d’eux. Alors ils ne suivent pas seulement des ordres, mais ils adoptent une vérité qui, en se rendant compte eux-mêmes, leur apportera une joie ultime.  

Nous avons tous besoin de nous démener pour demeurer sur la bonne voie tout au long de nos vies; nos enfants doivent en faire autant. La “discussion” est une conversation qui, en réalité, ne se termine jamais. Mais comme telle, ce n’est pas du tout un fardeau ou une difficulté. C’est l’une des choses les plus enrichissantes et inspirantes de voir vos enfants et d’autres dans leur adolescence avancée engagés envers la foi et la chasteté.  
 
Des règles,  concernant les fréquentations et le temps passé seul, évitant les occasions du péché, sont évidemment essentielles. Mais elles ne sont pas le moteur de la conversation. Quand elles sont soulevées, si vous avez eu la discussion tout au long, votre enfant sera fondamentalement en accord avec vous sur ces questions.

Le docteur Loomis et son épouse, Donna, ont quatre enfants et dirigent pour les adolescents un programme qui se nomme ‘A Drop of Clear Water’.

www.adropofclearwater.com