ENGAGÉS

8 Habitudes très efficaces pour les pères

par Chris Erickson

Nous sommes parfois étonnés lorsque des jeunes chrétiens abandonnent la pratique de leur foi. Il faut pourtant se rendre à l’évidence. Leur mère les emmenait à l’église, tandis que le père passait ses dimanches à regarder le football. Les enfants l’observaient rarement en prière. Avons-nous besoin d’en dire davantage?

Avons-nous besoin d’en dire davantage?

Vous, les pères, vous êtes « les hérauts de la foi » pour vos enfants (Catéchisme de l’Église catholique, 1656, 2225). C’est dans votre cœur que débute la « première évangélisation ». Une fois que celle-ci prend racine, elle devient contagieuse au sein de votre famille.

Le pape Jean-Paul II écrivait: «C'est par la famille que se déploie l'histoire de l'homme, l'histoire du salut de l'humanité. La famille se trouve au centre du grand affrontement entre le bien et le mal, entre la vie et la mort, entre l'amour et tout ce qui s'oppose à l'amour. C'est à la famille qu'est confiée la tâche de lutter d'abord pour libérer les forces du bien, dont la source se trouve dans le Christ Rédempteur de l'homme. »

Vous, les pères, vous êtes appelés à faire en sorte que vos enfants deviennent des « forces du bien » dans le monde. En faisant vôtres les huit habitudes suivantes, vous serez bien engagés sur cette voie.

1. Vous former dans la foi

Lisez chaque jour un chapitre ou un passage ou deux des Écritures saintes et du Catéchisme. Le pape Jean-Paul II encourage les familles à « avoir recours au Catéchisme de l'Église catholique pour s’éduquer à la foi et pour répondre aux questions qui surviennent, surtout les questions d’ordre moral, auxquelles tout le monde est confronté de nos jours ». Nous ne pouvons pas transmettre à nos enfants ce que nous n’avons jamais pris le temps d’apprendre personnellement.

2. Mettre en pratique ce que vous apprenez

Apprendre à connaître les Commandements de Dieu ne nous sera guère profitable, pas plus qu’à nos enfants d’ailleurs, si nous ne les vivons pas concrètement. La responsabilité première qui incombe à un père, c’est d’être un témoin de la vie chrétienne pour ses enfants. Par notre exemple, nos foyers peuvent devenir un refuge de vertu morale, si nous vivons concrètement les Commandements de Dieu.

3. Enseigner vous-mêmes les vérités du Christ

Les parents sont les premiers éducateurs de la foi de leurs enfants. Éduquez vos enfants aux vérités de Dieu à partir de votre propre expérience. « Avoir des connaissances sur Dieu » et « connaître Dieu », c’est nettement différent. Partagez avec eux les simples anecdotes de foi qui révèlent votre façon de communiquer avec Dieu dans votre vie quotidienne. Aux yeux de vos enfants, Dieu devrait être aussi réel que vous.

4. Prier ensemble

L’Eucharistie, le sacrement du pardon, les fêtes religieuses, la lecture de la Bible ou de la vie d’un saint ou d’une sainte et, surtout, la prière quotidienne, voici des exemples de ce que vous pouvez faire ensemble.

Au sein d’une famille, de telles pratiques créent des liens de foi et chaque renforcement des liens familiaux devient une victoire pour la société. Même si vous ne prenez que cinq minutes pour prier le soir avec vos enfants, vous ne pouvez sous-estimer la portée de ce geste. Même lorsqu’il sera devenu adulte, un enfant conservera ces souvenirs, ces « semences de la foi » dans son cœur et son esprit.

5. Passer du temps avec vos enfants

Ne laissez pas la poursuite de la réussite et des richesses matérielles vous empêcher de vous faire connaître à vos enfants en tant que leur père. Certes, votre responsabilité est de pourvoir aux besoins de vos enfants. Gardez cependant en mémoire que le temps passé avec eux fait également partie de ce devoir.

Les grandes vérités de notre foi et notre manière de les vivre peuvent se transmettre à l’occasion de conversations ordinaires comme en réparant des voitures, en rassemblant une collection d’insectes, durant un séjour en camping, à la pêche, en randonnée pédestre, durant une session de jardinage ou en pratiquant un sport.

6. Sauvegarder les fenêtres de l’âme

Surveillez bien les influences médiatiques qui peuvent détourner vos enfants de la bonne voie. Imaginez si papa invitait deux étrangers à la maison et que ceux-ci, par leur conversation, leur tenue vestimentaire et leur comportement, faisaient toutes sortes d’allusions au sexe pendant une heure.

Scandaleux, n’est-ce pas? Pourtant il nous arrive souvent d’agir ainsi de par nos habitudes de consommation médiatique. Vous, les pères, n’engourdissez pas le sens du péché de votre famille! Avec un peu de diligence, vous pouvez avoir recours à d’autres options beaucoup plus saines.

7. Être vigilant en ce qui concerne les amis de vos enfants

Apprenez à connaître les amis de vos enfants, ou du moins essayez de discerner si leur influence est positive ou négative. Rappelons-nous cependant qu’aucun jeune n’est parfait. Il faut donc se garder d’être trop sévères.

8. Faites de votre foyer un havre de tranquillité et de paix – en commençant par l’amour manifesté à votre épouse.

«Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l'Église» (Éphésiens 5, 25). C’est là toute une commande, pourtant vos fils vont traiter les femmes passablement de la même manière à celle dont vous traitez votre épouse. Et vos filles apprendront, de votre exemple, ce qu’elles doivent désirer et attendre des hommes.

Saint Jean Chrysostome affirmait qu’un foyer devrait être une « petite Église », un Royaume de Dieu en miniature. Votre foyer est-il trop sévère, trop exigeant pour vos enfants? Ou, au contraire, y a-t-il trop peu de règlements et leur mise en application est-elle suffisante?

Papa est-il trop occupé et maman souvent de mauvaise humeur? L’atmosphère est-elle orageuse? Si oui, chacun cherchera à s’en libérer et à « faire sa petite affaire ». Encouragez les enfants à apprendre l’honnêteté et le travail bien fait, à aimer d’un grand amour, à admettre leurs erreurs, à demander pardon et rire beaucoup.

Ornez votre foyer de rappels constants de votre foi chrétienne comme par exemple un crucifix, des images saintes ou des statues qui représentent autant d’éléments qui la vie de notre Seigneur.

C’est à vous, les pères, de jouer. Ayez confiance, soyez cohérents et courageux. Vos enfants ne vous aimeront que davantage!

La version originale de cet article a été publiée en anglais dans la revue Lay Witness Magazine (Juin 2000) . La traduction a été préparée par le secrétariat du Conseil suprême.

Suivant